Sauvé par les oeuvres ou par la Foi ?

25/05/2018

Qu'est-ce qui nous justifie aux yeux de Dieu ?

1-) Un Salut qui ne se mérite pas.

Jésus dit « ceux qui croient » au Fils de Dieu sont sauvés de la perdition éternelle. Mais l'ennemi des hommes, le diable cherche à contrecarrer ceux-ci par des enseignements trompeurs pour faire croire que c'est par les œuvres et non par la foi que nous serons sauvés. Il est donc primordial de mettre en lumière les Saintes Écritures, seule source de certitude, que le salut de Dieu s'obtient par la foi, sans les œuvres.

Romains 3.28 : "L'homme est justifié par la foi, sans œuvres de loi."

Les œuvres plaisent à l'homme, parce qu'il y trouve de quoi se glorifier, se rendant capable lui-même de faire son salut. Pour justifier ce faux enseignement du salut par les œuvres, on a cherché à opposer les écritures de Paul à celles de Jacques. Comme si le Saint-Esprit, qui a conduit la plume de chacun de ces deux serviteurs, pouvait se contredire lui-même ! Pourtant, le salut qui est le don de Dieu, humilie l'homme et témoigne de notre prise de conscience qui nous rend dépendant de sa volonté.

Jean 11.24 : Jésus lui dit: "Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort...."

Paul et Jacques ces deux auteurs inspirés mettez en parallèle deux traits de caractères différents mais qui découlent du même Esprit :

  • L'Apôtre Paul dit dans Éphésiens 2.8 : "c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie...."
  • L'Apôtre Jacques dit dans Jacques 2.24 : "Vous voyez que l'homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement."

Jacques ne dit pas que l'on n'est pas sauvé par la foi, mais qu'on est pas justifié par la foi seulement. Ce n'est absolument pas une contradiction puisque l'argumentation de Jacques est appuyée par lui au verset 23, par la même citation dont Paul se sert dans son épître au Romains chapitre 4 verset 3. Cette citation tirée dans Genèse 15.6 :       « Abraham crut Dieu, et cela lui fut compté à Justice. »

Romains 3.16 : "C'est pourquoi les héritiers le sont par la foi, pour que ce soit par grâce, afin que la promesse soit assurée à toute la postérité, non seulement à celle qui est sous la loi, mais aussi à celle qui a la foi d'Abraham, notre père à tous, selon qu'il est écrit: Je t'ai établi père d'un grand nombre de nations."

Par la foi, Abraham, mis à l'épreuve, a offert Isaac son fils unique. C'est par la foi qu'Abraham a agi et de ce fait son œuvre est bien une œuvres de foi. Jacques appui donc incontestablement les œuvres de foi et non les œuvres de loi. Notons également qu'il n'y a également aucun rapport avec les dix commandements que l'homme à la vaine prétention d'accomplir pour acquérir son salut.

Romains 5.1 : "Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu...."

2-) Un changement intérieur manifesté.

Le salut ne s'achète pas et ne se mérite pas, c'est le don de Dieu. Ce que l'homme ne peut faire, Dieu l'a accompli. Alors quel est donc le but des œuvres de la foi ? Tout simplement de démontrer la foi existante (si réellement elle existe) : ces œuvres-là sont la preuve de la foi. Il n'y a aucun profit à dire que l'on a la foi. Si la foi existe, il faut qu'elle se manifeste, qu'on la voie.

Jacques 2.14 : "Mes frères, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ?"

Imaginons une personne se disant virtuose de la musique. Nous sommes tous disposés à la croire. Voulant en avoir la preuve, nous lui demandons naturellement de nous jouer un morceau. Le fait de l'entendre serait alors une preuve suffisante. C'est aussi le seul moyen d'en faire la preuve. Et c'est sur ce point que Jacques insiste ; c'est exactement le caractère des œuvres qu'il nous précise.

Jacques 2.15 : "Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ?..."

Il n'y a donc aucun profit à dire que l'on a la foi. Si la foi existe, il faut qu'elle se MANIFESTE, qu'on la voie. Et comment se manifesterait-elle, si ce n'est par les œuvres de foi, la preuve de la foi ? C'est ainsi que Jacques nous démontre qu'une foi en paroles seulement et une foi MORTE en elle-même.

Jacques 2.18 : "Mais quelqu'un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j'ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres...."

Dans son raisonnement Jacques va encore plus loin :                « Montres-moi ta foi sans les œuvres » ce qui est impossible ! Et moi je te montrerai, non pas mes œuvres, mais « moi, PAR mes œuvres, je te montrerai MA FOI. » De toute évidence, les œuvres sont données ici comme la démonstration, LA PREUVE de la foi. Jacques ne dit pas qu'on est sauvé par la foi, mais qu'on n'est pas justifié par la foi seulement. Ce qui n'est nullement en contradiction avec Paul qui nous dit :

Éphésiens 2.10 : "Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions."

3-) La justification.

La justification présentée par Paul et Jacques sont plusieurs aspects formants un même tout homogène, se complétant sans se contredire :

  • C'est Dieu qui justifie son origine :

Romains 8.33 : "Qui accusera les élus de Dieu ? C'est Dieu qui justifie !"

  • La justification par la grâce, c'est le don gratuit de Dieu qui est la cause de son amour pour l'homme:

Romains 3.24 : "et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ."

  • La justification par le sang de Jésus-Christ est le moyen employé par Dieu :

Romains 5.9 : "Ayant été maintenant justifiés par son sang."

  • La justification par la foi vue dans son application à la conscience et au cœur par la foi :

Romains 3.28 : "Nous concluons que l'homme est justifié par la foi."

  • La justification par les œuvres vue par la démonstration, dans la preuve qui en est faite :

Jacques 2.4 : "Vous voyez qu'un homme est justifié par les œuvres et non par la foi seulement."

4-) Un fruit digne de la repentance.

Sans Jésus, nous sommes incapables de marcher dans le chemin des bonnes œuvres, non des bonnes œuvres pour être sauvé (totalement obsolètes et abrogées par Christ), mais des bonnes œuvres parce que l'on est sauvé. Ces œuvres sont la conséquence du salut et nullement le moyen de l'obtenir.

Tite 2.14 : "qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres."

Paul attache un grand prix à la question des œuvres, des bonnes œuvres et il abonde dans le même sens que Jacques. C'est l'accord complet entre eux ; mais chaque aspect de ce sujet ne doit pas être détourné aux profits des traditions ; des dogmes et des religions.

Tite 3.5 : "il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit,... Cette parole est certaine, et je veux que tu affirmes ces choses, afin que ceux qui ont cru en Dieu s'appliquent à pratiquer de bonnes œuvres."

Conclusion :

La Parole de Dieu nous montre :

  • Que le salut est le don de Dieu, à l'exclusion de toute œuvre accomplie par l'homme :

Éphésiens 2.8 : "Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu."

  • Que le pardon des péchés est donné par la seule et parfaite œuvre du Seigneur Jésus à la croix du calvaire:

Colossiens 1.13 : "qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés."

  • Que ce salut est le fruit de ses souffrances et de sa mort pour nous :

1 Pierre 2.21 : "Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces."

  • Que ce salut est reçu par la foi, pour la paix parfaite du croyant, pour son bonheur présent et éternel:

Luc 2.14 : "Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée !"

Conclusion : seule la justice du Christ peut nous pardonner nos péchés. Le croyant est tenu de faire la preuve de sa foi. Les hommes connaissent l'arbre à son fruit. Cette preuve ne peut être faite que par des œuvres de foi, dénommés également « bonnes œuvres », qui sont la conséquence et le fruit béni de la foi (ce ne sont pas les œuvres de loi). Donnons gloire à Dieu et à Jésus-Christ, son Fils, qui, par son œuvre merveilleuse, délivre le pécheur qui croit à la colère à venir, et l'introduit dans la faveur de Dieu pour le présent et pour l'éternité. À nous tous pécheurs rachetés par son sang, le bénéfice incalculable de son œuvre parfaite! 

Jean 3.3 : "Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu." Amen !