Le Fruit de l'Esprit

19/06/2017

Qu'est-ce que le fruit de l'Esprit ?

Jean 15.2 : "Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit."

Définition : oeuvre conjugale de la Parole et de l'Esprit Saint qui débouche sur la nouvelle naissance de celui qui est disciple du Christ.

Galates 5.22 : "Le fruit de l'esprit, c'est l'amour ; la joie ; la paix ; la patience ; la bonté ; la bénignité ; la fidélité ; la douceur; la tempérance. La loi n'est pas contre ces choses. Ceux qui appartiennent à Jésus-Christ, on crucifiait leur nature propre avec ses passions et ses désirs."

Si quelqu'un aime le monde, il ne peut aimer Dieu. Dans la chair, se trouvent les choses matérielles, les péchés et les illusions de l'ennemi. Un croyant sans fruit, c'est un croyant sans vie : un religieux. Celui qui se repent reçoit une vie nouvelle, car Dieu nous a sauvés "par le sang de sa croix". C'est une nouvelle nature ! Le croyant est rendu participant de la nature divine. Il aime Dieu, il prend plaisir à la loi de Dieu, il trouve sa joie à entendre parler de Jésus, il aime son Sauveur. Ce sont les traits de cette nouvelle nature que Dieu lui a donnée. Nous grandissons par Christ et non dans la religion. 

Matthieu 7.17 : "Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Le mauvais arbre qui porte de mauvais fruits est coupé et jeté au feu."

Le Saint Esprit opère la nouvelle naissance dans le cœur du disciple, dans son homme intérieur. Il y a ainsi un lien intime entre la foi, et la naissance par l'Esprit. Celui qui croit au Fils reçoit cette vie nouvelle dans la repentance. Dans cette marche par le Saint-Esprit, notre âme est renouvelée, nous devenons l'arbre qui porte du fruit. L'Éternel est la source et c'est à travers l'Esprit Saint, qu'il nous éclaire. Nous prenons un temps quotidien avec Jésus, nous rentrons dans sa présence. Dieu fera une distinction entre ceux qui choisissent sa voie et ceux qui veulent suivre leurs propres voies.

Psaumes 1.1 : "Heureux l'homme qui ne suit pas le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs et ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel et la médite jour et nuit ! Il ressemble à un arbre planté près d'un cours d'eau: il donne son fruit en sa saison, et son feuillage ne se flétrit pas."

Vous voulez vivre une vie agréable à Dieu et porter du fruit ? Restez étroitement lié à Jésus comme le sarment est lié au cep. Comprenons que séparé du Seigneur, on ne portera pas de fruits. Il n'y aura aucun résultat. Lorsqu'on parle de demeurer en lui, cela signifie premièrement, croire que Jésus est le fils de Dieu. Deuxièmement, faire de lui votre Seigneur et Sauveur. Troisièmement, lui obéir. Quatrièmement, avoir la foi et persévérer. Enfin, aimer même ceux qui sont les plus difficiles. La véritable épouse du Christ vie sur la foi personnelle et sur la présence de Dieu dans la conscience. 

Jean 15.4 : "Demeurez en moi et je demeurerai en vous. Le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même, sans rester attaché au cep; il en va de même pour vous si vous ne demeurez pas en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire."

Conclusion : le salut est gratuit, mais l'apprentissage exigera votre existence tout entière. La foi est basée sur la Parole de Dieu pour s'identifier à la croix du Seigneur Jésus. Nous crucifions notre vieille nature en renouvelant nos pensées, nous mourrons à nous-mêmes pour recevoir la vie nouvelle en Christ. Attirés et régénérés par l'Esprit Saint, nous sommes la conséquence de tout notre avenir. Marcher par l'Esprit est un processus, c'est laisser le Seigneur nous donner la force de rejeter le mal et d'accomplir le bien, nous le réalisons chaque jour ! Cet apprentissage dur toute notre vie et fait grandir ce fruit, qui est intérieur, mais qui pourtant se voit. Le fruit de l'Esprit n'est pas décrit sous forme de rites ou de traditions religieuses, mais existant part des vertus morales, tel que l'amour, la joie, la paix, la fidélité, etc. Le fruit de l'Esprit, c'est le résultat d'une vie de sanctification qui nous mène à suivre Jésus, notre modèle fondamental.

Gérémie 17.7 : "Béni soit l'homme qui fait confiance à l'Éternel et qui place son espérance en lui ! Il ressemble à un arbre planté près de l'eau et qui étend ses racines vers le cours d'eau : il ne s'aperçoit pas de la venue de la chaleur et son feuillage reste vert, il ne redoute rien et il ne cesse pas de porter du fruit." Amen !