Le Disciple

25/10/2017

Le disciple du Seigneur Jésus-Christ. 

Jean 2.17 : "Ses disciples se souvinrent qu'il est écrit : Le zèle de ta maison me dévore."

    Définition : un disciple est une personne qui reçoit l'enseignement d'un maître, fait partie de son école ; élève; apprenti.

    - Dans la Bible, le mot "chrétien" du latin"christianus" signifie : "petit Christ". Il n’apparaît que trois fois dans la Bible. L'utilisation du mot "chrétien" se référait, d'une manière péjorative au fait que ceux-ci ne reconnaissaient pas l'empereur de Rome. Le surnom aurait été créé dans la ville d'Antioche. Il est sans doute devenu coutume à partir de l'époque d'Ignace d'Antioche et Polycarpe de Smyrne, probablement à cause de l'acceptation du terme par Pierre.

  - Quant au mot "disciple", il est mentionné 258 fois dans l'Évangile. Être un disciple, c'est marcher avec Jésus, le laisser nous enseigner, nous transformer et apprendre à faire ce qu'Il fait.

Matthieu 28.19 : "Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."

Avant son ascension, le Seigneur Jésus confia à ses apôtres son dernier commandement que l'on nomme "La Grande Commission" afin qu'à leur tour, ils propagent la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu et qu'ils aient pour mission de "faire des disciples"dans le monde entier. Les rudiments de cet ordre de mission étaient la prédication de la croix du Seigneur Jésus, la repentance et les enseignements de La Parole du Maître. La confiance et l'engagement avec le Seigneur ont un impact important dans notre vie. Jésus nous donne le Saint-Esprit pour une marche victorieuse vers de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions.  

Jean 8:31 : "Si vous persévérez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples."

Un disciple de Jésus-Christ est celui qui croit ; suis ; obéis et confie les enseignements de son Maître. Un vrai disciple de Jésus-Christ demeure et vit dans la Parole de Dieu. Les chrétiens doivent donc se laisser conduire par le Saint Esprit afin d'être des outils efficaces dans la main de Dieu. La Parole dit : "Confie-toi en l'Éternel de tout ton cœur, et ne t'appuie pas sur ta sagesse; Reconnais-le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers." (Proverbes 3.6). C'est dans la relation  que nous apprenons à passer du temps avec notre Maître Jésus. On ne peut pas être un disciple, sans discipline.

Romains 1.16 : "Car je n'ai point honte de l'Évangile : c'est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit..." 

Construire une vie sur la Parole de Dieu et agir sur elle, c'est vouloir être enseigné afin de vivre l'Évangile. En d'autres termes, tout les chrétiens sont invités à appliquer la volonté de notre Seigneur et Sauveur. C'est ce qui est arrivé aux disciples, ils suivaient le Maître tous les jours, apprenant de Lui, ayant pour but d'être ses témoins fidèles jusqu'aux extrémités de la terre (Actes 1.8). Cela passe par une lecture quotidienne de la Parole de Dieu et des temps de communion dans la prière. La méditation de La Parole devient une nourriture spirituelle.  

Luc 9.24 : "Car celui qui veut sauver sa vie la perdra; mais celui qui perd sa vie à cause de moi, c'est celui qui la sauvera."
 
Nombreux sont ceux qui prétendent avoir la "foi" mais ne sont pas des disciples de Jésus-Christ. Ce type de foi est inutile, c'est une "foi" séparée du processus des disciples suivant le Christ. Malheureusement, aujourd'hui, nous remarquons que très peu de disciples de Jésus engagés et un trop grand nombre de chrétiens ordinaires. Que le Seigneur nous aide à rester fidèles aux Écritures et à ne pas être ballotté par tous vents de doctrines des hommes. Témoignons de notre foi régulièrement autour de nous. 

Marc 16.15 : " Jésus leur dit : "Allez dans le monde entier, proclamez l'Évangile à toute la création."

Les Apôtres transmettaient la Bonne Nouvelle aux disciples qui allèrent dans toutes les directions, allant jusqu'à l'Asie mineure ; la Grèce et l'empire romain. À mesure que les gens répondaient à l'appel, ils étaient organisés en groupes et continuaient d'étudier les Écritures, apprenant à connaître Dieu et marcher avec lui. Le discipulat était la base de l'Église primitive, aujourd'hui encore, c'est par l'impulsion du Saint-Esprit que nous pouvons le vivre. Le fondement de la vie chrétienne est toujours un engagement. Nous avons la responsabilité de transmettre ce savoir.

Luc 9.26 : "Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l'homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges."

Suivre Jésus nous coûte tout, notre vie ne nous appartient plus. Notre volonté est soumise à Dieu, ou alors c'est qu'il n'est pas vraiment notre Seigneur. C'est à lui dont nous faisons confiance pour tout ce dont nous avons besoin. Tel est l'appel du disciple : "Oui, venez, soyez sauvés, mais vous devrez mourir à votre vieille nature pour devenir une nouvelle personne." Sans la discipline, nous passons à côté de la Grande Commission. Nous n'agissons jamais par contrainte mais par reconnaissance et l'amour de Dieu.

Matthieu 16.24 : "Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive."

Conclusion : être disciple, c'est rencontrer Jésus, et Le reconnaître comme son Seigneur et Sauveur, c'est être sauvé et suivre les voies de son Maître en passant par les eaux du baptême. Nous avons besoin de comprendre ce qu'est la réalité de la croix et le prix que cela coûtera pour nos vies. Seul une foi ferme et la sanctification par le Saint-Esprit  pourrons nous mener au salut. Les Écritures enseignent qu'il est impossible d'être un croyant sans être un disciple du Christ. Dans un dernier passage, Jacques nous dit qu'il est possible de croire avoir une "certaine foi" mais pas de "croire" être un disciple. L'enseignement de Jacques est que la foi (sans les œuvres) ne sauve pas, ce n'est pas la foi véritable. C'est une foi morte et inutile, qui n'a rien à voir avec la foi salvatrice que Jésus a enseigné et les disciples ont vécu. Nous sommes tous appelés à être des disciples, peu importe où nous sommes ! Quand la grande majorité de l'assemblée se préoccupe d'être fidèle au culte, le disciple, lui, se soucie de proclamer la Bonne Nouvelle, il insiste pour être redevable. Le disciple du Seigneur Jésus-Christ est dans une attitude de partage et de responsabilité. C'est un cœur repentant fondé sur l'Évangile, une vie de dépendance à son Seigneur.

Luc 6.40 : "Le disciple n'est pas plus que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître." Amen !