Le Combat de la Foi

03/12/2017

Qu'est-ce que le Combat de la foi ?

1 Timothée 6.12 : "Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins."

1-) Pourquoi le combat de la foi ?

Chrétien, il est légitime de se demander pourquoi le combat se poursuit ? Satan le prince de ce monde, cherche sans cesse à nous éloigner de Dieu. Nous confessons chaque jour nos péchés, en oublions pas qu'il n'habite point de bien dans notre chair. Le Seigneur a triomphé du mal à la croix et notre position en Christ dans les lieux célestes est assurée. Ayant reçu la vie éternelle, nous sommes désormais serviteurs de la justice de Dieu, tandis que le monde, lui, marche avec des œillères vers son point de non-retour. 

Éphésiens 2.6 : "Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ."

2-) Comment faire ?

Le combat de la foi, s'appuie sur le principe d'autorité et domination établie par Dieu qui en est la tête. Il fonctionne sur le principe fondamental des lois divines. Si nous utilisons cette autorité dans le nom de Jésus ces règles et fonctions sont parfaites et ne peuvent être bafouées. Dieu nous donne la responsabilité et le potentiel pour que nous l'exercions sur toutes les forces des ténèbres. L'Église de Christ est victorieuse, c'est la loi de Dieu.  

Éphésiens 6.12 : "Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes."

3-) Les caractères fondamentaux du combat de la foi :

La persévérance : 

par la résurrection du Seigneur Jésus Christ, les élus sont régénérés pour une espérance vivante. La persévérance est la base d'une vie de foi fondée en Christ. Elle doit guider la vie des enfants de Dieu et elle est surtout indispensable dans les épreuves et les afflictions. Grande est la récompense à tous ceux qui ne la délaisse pas.

Jacques 1.3 : "sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien...."

Résister :

cela exige un profond attachement à la Parole de Dieu, fondé sur une relation personnelle grandissante avec Dieu. Jacques écrit que nous devons d'abord nous soumettre à Dieu avant d'espérer résister à Satan. Observer et méditer la Parole de Dieu et l'ennemi s'enfuira loin de nous. De façon pratique, résister au Diable signifie par exemple ne pas regarder une chaîne de T.V avec des scènes obscènes ou bien mettre fin à une relation malsaine, jeter certains livres ou changer certaines habitudes que le Seigneur ne ferait jamais.

Jacques 4.7 : "Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus...."

Tenir ferme! :

nous exhorte Paul. Nous n'ignorons pas les plans de Satan. Les animosités; les divisions; les iniquités.... Nous devons rétablir d'abord l'ordre dans notre cœur et notre propre maison. Communiquer la paix et l'amour dans l'assemblée, mais aussi dans la famille, dans les relations sociales avec des chrétiens ainsi qu'avec les personnes extérieures. Nous devons d'abord régler les choses en désordre. Alors, seulement nous serons en mesure de tenir ferme en revêtant l'armure complète de Dieu. Quand nous devons tenir ferme, c'est que la victoire nous est déjà acquise, à nous de ne pas la lâcher.

Matthieu 5.23 : "Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande...."

4-) Les armes spirituelles dans la lutte contre les forces du mal:

La puissance et l'autorité :

elle ne vient pas de notre connaissance ou de nos mains, mais de Dieu. Cette puissance est transformée en autorité sur les mauvais esprits, pour cela nous devons connaître la vérité : Jésus Christ. Si nous laissons sa Parole pénétrer profondément notre esprit, nous saisirons que nous ne pouvons jamais engager le combat sans le Seigneur. Pouvons-nous combattre Satan le père du mensonge sans la vérité ?

Jean 1.17 : "la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ...."

Le Nom de Jésus Christ :

les disciples du premier siècle attribuèrent le pouvoir sur les démons au Nom de Jésus. Les agents de Satan sont terrifiés par son Nom qui proclame leur défaite humiliante à la croix. Toute la puissance de Dieu le Père s'est révélé dans le Nom au-dessus de tous les noms : Jésus Christ. 

Luc 10.17 : "Les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom."

Le Sang de Jésus :

par le Sang de sa croix, les puissances des ténèbres furent ébranlées. Le prince de ce monde fut vaincu par le Seigneur Jésus Christ. Quand nous prenons l'autorité sur l'ennemi, par le Sang Sacré de Jésus Christ, le pouvoir de la rédemption est total. Par le Saint Esprit, nous pouvons proclamer la liberté, nous sommes purifiés de tout péché ; justifiés et rachetés.

Apocalypse 11.12 : "Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort."

La Parole de Dieu :

quand la Parole de Dieu (Jésus) s'enracine dans notre cœur, elle prévaut contre les circonstances adverses. Celle-ci est comparée à "l'épée de l'Esprit", elle est donc par définition une arme offensive très puissante. L'Éternel à créé toutes choses par la Parole au commencement. Elle produit ce dont elle parle dans notre esprit, notre âme et notre corps : la vie. 

Hébreux 4.12 : "Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante que toute épée à deux tranchants, pénétrante jusqu'à séparer âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur."

La Prière :

lorsque deux ou trois se réunissent en mon nom, "je suis au milieu de vous" nous dit le Seigneur, ou encore : "et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié." Nous comprenons donc que par la prière les conditions sont remplies pour demeurer en Christ et que sa Parole demeure en nous. La prière collective est puissante. 

Jean 15.7 : "Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé." 

Le Jeûne :

c'est un principe biblique, le jeûne est simplement un acte d’obéissance dans le but de satisfaire notre âme plutôt que notre corps. Le jeûne et la prière, sont un moyen de nous rendre plus humble et nous permettent de vivre un vie de foi différente. Le jeûne ne fait pas bouger la main de Dieu, mais il est d'une grande puissance, il nous donne une dimension nouvelle de la foi que nous n'aurions jamais imaginée. Il est un tremplin, il procure toujours de grandes victoires, par la seule grâce du Tout Puissant.   

Matthieu 17.21 : "Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne." 

La Foi :

c'est un dévouement et une confiance totale dans le Seigneur. Sinon il ne faut même pas imaginer faire face à Satan ! Le bouclier de la foi doit être tenu fermement et bien haut : résistez avec une foi ferme. Avec Dieu, nous sommes dans la victoire, il a donc pourvu au nécessaire pour celle-ci. Nous pouvons la tenir avec confiance car le juste vivra par la foi !

Hébreux 11.1 : "Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas."

Le Saint Esprit : 

Jésus chassait les démons par la puissance du Saint Esprit, il nous donne tout le pouvoir de chasser l'ennemi. Soyez donc rempli du Saint Esprit. Tous les enfants de Dieu peuvent employer ces moyens de puissance et d'autorité, et Dieu par eux, chasse les démons hors de la victime.

1 Jean 4.1 : "Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde."

Conclusion : le bon combat de la foi se fait toujours dans la persévérance et la fidélité avec notre Seigneur Jésus-Christ. Le juste vit par la foi, il donne sa vie pour les frères et les sœurs. Nous devons donc vivre dans la saine doctrine, la justice de Dieu et les œuvres qu'Il a prévue pour nous. Restons dans l'humilité, pour marcher avec Dieu dans nos actions, il est important de ne pas être dans l'orgueil pour garder l'amour de Dieu. Tenons ferme, menons ce bon combat contre notre nature charnelle et supportons tout ! 

 Le bon combat de la foi nous a été donné pour rejeter le mal, c'est un changement profond vers la pratique du bien, nous sommes régénérés par une bonne conscience et une foi sincère. À l'image du Seigneur Jésus, trouvons notre joie à faire la volonté de Dieu, à avoir son approbation, honorer son Nom et faire briller sa lumière autour de nous. Le bon combat de la foi, c'est un cœur purifié dirigé vers l'Évangile qui se nourrit de la grâce de Christ, c'est le combat des vainqueurs.

1 Timothée 1.18 : "Timothée, mon enfant, voici l'instruction que je t'adresse, conformément aux prophéties faites précédemment à ton sujet : t'appuyant sur elles, combats le bon combat en gardant la foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l'ont rejetée, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi." Amen !