La Sanctification

12/12/2017

Qu’est-ce que la Sanctification ?

Hébreux 12.14 : "Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur."

Définition : présence du Saint-Esprit dans le croyant qui impose une séparation pratique du mal. Libération de la vieille nature de l'homme par le Saint Esprit, rendu possible par le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ.

2 Corinthiens 7.1 : "Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l'esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu."

Le racheté de Christ, a tout naturellement le désir de vivre pour son Seigneur et Sauveur. Hélas, nous ne tardons pas à nous rendre compte que nous n'avons aucune force pour mener une vie Sainte et pure. Né de nouveau notre nature pécheresse subsiste toujours. Nous devons apprendre par l'expérience et par l'enseignement de la Parole ceci :

- qu'en nous, c'est-à-dire en notre chair, il n'habite point de bien.
- qu'en nous, habite encore le péché, distinct de l'homme renouvelé.

- qu'en nous, il n'y a point de force pour réprimer cette vieille nature.

Romains 7.18 : "Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi...."

Dieu nous à oints de l'Esprit pour le servir, pour connaître les choses profondes de Dieu, pour recevoir et communiquer avec ses pensées. La volonté du Seigneur pour le Chrétien, c'est notre sanctification, c'est un appel à la sainteté. Dans ce processus appliqué par l'Esprit Saint, l'enfant de Dieu est justifié et régénéré. Nous prenons notre croix en ayant une ligne de conduite imitant les valeurs de notre Seigneur Jésus-Christ notre modèle fondamental. Dans cette communion avec Le Seigneur, nous pouvons être lavés de toutes souillures terrestres et progresser dans ce chemin de sainteté. 

1 Thessaloniciens : "Ce que Dieu veut, c'est votre sanctification ; c'est que vous vous absteniez de l'impudicité ;

c'est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l'honnêteté, sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu...."

Dieu ne se contente pas d'effacer les péchés commis par notre ancienne nature, que la Parole appelle « la chair », et qui ne peut produire que le mal, mais il nous donne une autre vie, une autre nature dans la sanctification. C'est le changement qui manifeste la réalité de notre foi en Christ. Tout comme la convoitise produit le péché et le péché produit la mort. Nous devons tenir notre langue ; maîtriser nos sauts d'humeur, savoir écouter et s'abstenir de discours grossiers. Alors nous marchons par l'Esprit Saint pour être dépendant et implicitement enfants de Dieu pour le Salut.

Jacques 1.19 : "Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère; car la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu...."

Paul, prêchait la foi comme base de justification devant le Seigneur, mais insistait sur le fait qu'elle débouche sur une vie juste. C'est une œuvre de transformation, opérée par le Saint Esprit dans le croyant, qui l'amène à toujours mieux connaître et pratiquer la volonté de Dieu. La foi en l'œuvre de Jésus Christ, se dessine toujours dans la sanctification et l'édification par la Parole de Dieu et la puissance de l'Esprit.

Éphésiens 2.21 : "En lui tout l'édifice, bien coordonné, s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit."

Jacques écrivait à ceux qui avaient accepté la doctrine de la justification par la foi, mais dont la vie ne s'accordait pas avec ce qu'ils proclamaient, et il leur dit qu'une telle foi était nulle et non avenue. C'est la volonté de distinguer ce qui est bon et juste, de ce qui est mauvais. Notre appartenance vient du dimension éternelle qui est déjà établit dans la sainteté. La qualité morale prédominante, c'est la consécration à Dieu.

Hébreux 2.11 : "Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères...."

Pour progresser dans la sanctification, nous devons :

- Méditer la Parole en Esprit de vérité.

Jean 17.17 : "Sanctifie-les par ta vérité; ta parole est la vérité."

- Rendre captive toute mauvaise pensée à l'obéissance de Christ et fuir le péché.  

Jean 17.19 : "Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité.

- Veiller et prier.

Matthieu 26.41 : "Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible."

- Assujettir les désirs de la chair.

1 Corinthiens 9.27 : "Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d'être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres."

- Participer à l’édification commune pour le corps de Christ.

1 Corinthiens 12.25 : "afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps mais que tous les membres prennent également soin les uns des autres."

Conclusion : la sanctification est indissociable de la foi. Elle est le processus qu'engendre le Saint Esprit dès la nouvelle naissance pour nous affranchir du péché. Nous prions et écoutons la Parole sous l'impulsion du Saint Esprit dans une progression constante. La sanctification, est la manifestation d'une nouveauté de vie, produite par le Saint Esprit. Nous devons donc collaborer, par la foi, pour atteindre le but. La sanctification est manifestée comme marque d'appartenance et de consécration dans la Sainteté, il s'agit d'être mis à part pour Dieu, c'est la volonté de Dieu. La sanctification est l'oeuvre de l'Esprit et non la nôtre. 

Josué 7.13 : "Lève-toi, sanctifie le peuple. Tu diras: sanctifiez-vous pour demain; car ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël: Il y a de l'interdit au milieu de toi, Israël; tu ne pourras résister à tes ennemis, jusqu'à ce que vous ayez ôté l'interdit du milieu de vous." Amen !