La Prière

27/08/2017

La prière par l'Esprit.

Éphésiens 6:18 : "Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saint."

Définition : prier, c'est parler à Dieu,  Mais, de manière plus profonde, prier est l'expression de la vie nouvelle que Dieu donne à celui qui se confie en lui.

1-) Les caractères de la prière.

La prière traduit ainsi une relation personnelle avec Dieu, faite de foi, de confiance en Dieu. Elle n'est pas une œuvre méritoire. Il ne s'agit pas de parler beaucoup mais de nous approcher de Dieu, avec respect et amour. Il se peut qu'un homme inconverti prie et que Dieu lui réponde.

Matthieu 6.7 : "En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés." 

La prière chrétienne n'est en aucun cas un acte magique, une sorte de "mantra" que l'on doit répéter sans cesse pour avoir du pouvoir. Une telle pratique, est tout à fait étrangère à la Parole de Dieu et s'apparente aux religions. La prière nous met avant tout en présence de Dieu. Le croyant qui prie n'est pas seul, il est avec son Dieu, il regarde à son Dieu.

2-) Son but.

Matthieu 26.42 : "Il s'éloigna une seconde fois, et pria ainsi: Mon Père, s'il n'est pas possible que cette coupe s'éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite !"

Nous prions d'abord pour que Dieu soit glorifié. Quand, par la foi, nous nous approchons vraiment de Dieu, le désir de l'honorer grandit en nous. Aussi liés à ce désir, nous prions pour discerner et accomplir la volonté de Dieu. En priant, nous apprenons, non pas à imposer notre pensée à Dieu, mais à nous soumettre à lui. "Que ta volonté soit faite !"

2 Thessaloniciens 3.1 : "Au reste, frères, priez pour nous, afin que la parole du Seigneur se répande et soit glorifiée comme elle l'est chez-vous...."

Toujours liés à ce désir de glorifier Dieu, nous prions pour être fortifiés dans le combat chrétiens, un combat pour l'évangile, pour le bien de l'Église (les élu(e)s) et pour tous les hommes. Nous prions parce que nous avons besoin de Dieu, pour nous approcher de lui et chercher sa face. Notre prière est un désir de Dieu, une soif de sa communion. Cette soif, ce désir sont donnés de Dieu.

3-) Ses résultats.

Philippiens 4.7 : "Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ."

Dieu répond à la prière de ses enfants. Il le fait d'une double manière. D'abord il leur donne sa paix et les délivre de détresses. Nous pouvons rejeter sur lui tout notre fardeau car il a soin de nous. Ensuite, Dieu exauce l'objet de notre demande si celle-ci est sa volonté.

2 Corinthiens 12.9 : "et il m'a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi."

Parfois, pour fortifier notre foi, il ne répond pas tout de suite. Aussi nous faut-il persévérer dans la prière. Enfin, si notre demande n'est pas selon sa volonté, Dieu nous répondra "non" et rendra claire cette réponse dans notre esprit, tout en fortifiant notre foi.

4-) Qui devons-nous prier ?

Luc 11.2 : "Il leur dit: Quand vous priez, dites: Père! Que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne...."

Lorsque nous prions, il est important de savoir à quelle personne divine nous nous adressons. Christ est venu du ciel pour nous faire connaître Dieu comme notre Père. Désormais nous pouvons nous adresser à Dieu comme un fils parle à son Père, dans une communion intime et joyeuse. Nous le faisons avec respect et humilité, mais avec l'assurance d'être entendus.

Romains 8.17 : "Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ...."

Nous prions aussi le Seigneur Jésus. Il est cet ami plus attaché qu'un frère qui entre avec sympathie dans toutes les détresses de siens. La Bible ne donne ni exemple ni exhortation à prier le Saint Esprit. En revanche, il met en étroite relation la prière et le Saint Esprit. C'est le Saint Esprit qui donne aux croyants la liberté d'invoquer Dieu comme Père, la certitude d'être enfants de Dieu. Il met à cœur les besoins, fait jaillir la louange envers Dieu, donne des mots pour l'exprimer et suscite notre prière dans le sens de la volonté de Dieu.

5-) Comment prier ?

Hébreux 12.28 : "C'est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte...."

Si nous prenons conscience de la grandeur, la majesté et la sainteté de Dieu, nous le prierons avec révérence et avec crainte. L'humilité, le sentiment de son néant mais aussi l'assurance d'être aimé et écouté caractérisent celui qui connait Dieu comme le Père.

6-) Dans la conscience de notre besoin

Jacques 1.17 : "toute grâce excellente et tout don parfait descendent d'en haut, du Père des lumières, chez lequel il n'y a ni changement ni ombre de variation."

Une des toutes premières conditions pour prier est d'avoir conscience de notre besoin. Celui qui dit : "Je suis riche,...je n'ai besoin de rien." n'éprouve pas le besoin d'invoquer Dieu. En revanche le croyant qui réalise sa pauvreté spirituelle s'approche volontiers du Père.

7-) Avec amour et foi.

Matthieu 22.37 : "Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Au commencement de la prière, il y a toujours un appel de Dieu. Ce n'est pas nous qui prenons l'initiative de prier, c'est Dieu qui nous appelle à prier. Prier est donc une grâce que Dieu nous accorde. Dieu ne cesse de venir vers nous et il nous invite à aller vers lui et à l'aimer. Cet impératif d'aimer Dieu, qui brise notre autosuffisance et constitue le commencement de toute vraie prière. 

Jacques 1.6 : "Mais qu'il la demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre."

Pour prier il nous faut donc être sensibles à l'amour de Dieu et l'accueillir, par la foi dans notre vie. Quel bonheur de réaliser que Dieu nous aime, de lui faire confiance, de nous laisser guider par lui ! La confiance dans l'amour de notre Dieu nous conduit à l'invoquer pour chaque besoin, à le faire intervenir dans le détail de notre vie.

Jacques 1.7 : "Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur: c'est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies."

Nous sommes exhortés à demander avec foi, c'est-à-dire en ayant l'exercice spirituel de faire effectivement intervenir Dieu, pour "l'engager" dans une cause selon lui. C'est donc demander en sachant qu'il veut et qu'il peut répondre, et donc qu'il répondra. Pour cela, nous avons besoin d'être fondés sur le roc, le roc de La Parole de Dieu, et de mettre notre confiance entièrement en Jésus, notre rocher.

8-) Avec le cœur et avec l'intelligence.

1 Jean 5.15 : "Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée."

Quand nous prions, nous devons le faire avec le cœur. Il ne s'agit pas de verser dans le sentimental, mais d'exprimer des besoins réels et sentis. Les mots n'engagent pas toujours le plus profond de nous-mêmes, ils peuvent même masquer un refus de s'ouvrir à Dieu. On ne prie pas avec des idées mais avec sa personne. Non pas avec ce que l'on sait mais avec ce que l'on vit. La prière doit refléter ce que je suis, elle m'implique.

1 Corinthiens 14.15 : "Que faire donc ? Je prierai par l'esprit, mais je prierai aussi avec l'intelligence; je chanterai par l'esprit, mais je chanterai aussi avec l'intelligence."

"Prier avec le cœur","prier avec l'esprit" doit aller de pair avec "prier avec intelligence". Lorsque nous prions, il ne s'agit pas de faire taire notre intelligence, donnée de Dieu, mais de la mettre au service du Seigneur pour comprendre, avec l'aide de son Esprit. sa pensée et sa volonté. Prier avec l'intelligence implique que nous comprenions les mots que nous disons et que notre prière est en accord avec l'écriture.

9-) Dans des dispositions morales convenables.

1 Pierre.5 : "De même, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles."

Pour être entendue par Dieu, la prière doit s'accompagner de disposition morales qui conviennent devant Dieu. La conscience de sa grâce nous gardera dans l'humilité qui ne présume pas de ses forces mais compte sur Dieu. Nous devons prier aussi avec droiture, dans le désir d'obéir, d'agir en conséquence. Nous pouvons nous interroger : "Est-ce que je désire vraiment ce que je demande ? Est-ce que je l'attends réellement." 

Matthieu 6.12 : "pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés...."

La prière nous associe à l'œuvre de Dieu. Pour répondre à nos prières, Dieu peut nous demander une participation active. Nous y refuser ferait de la prière une fuite. Parmi les qualités morales qui conviennent à la prière, l'esprit de pardon est très important. Si nous gardons des sentiments d'amertume, de rancune, nos prières en sont affectées. Plus largement, toute notre vie pratique a des répercussions sur notre vie de prières. 

10-) Au nom du Seigneur Jésus et par le Saint Esprit.

Jean 14.13 : "Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai."

Nous devons prier au nom du Seigneur Jésus. Dieu nous est favorable grâce au Fils Unique Jésus. Demander "Au Nom de Jésus", signifie s'identifier à Jésus, à sa pensée, à ses désirs, à sa volonté, et implique que nous acceptons Dieu sur nos sentiments, sur nos pensées, sur nos décisions, sur toute notre vie. Ce n'est que par Jésus que nous pouvons prier Dieu le Père.

Éphésiens 6.18 : "Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints."

Conclusion : nous devons prier par l'Esprit Saint, car nos pensées et nos désirs sont guidés par la volonté de l'Esprit : nous goûtons sa communion. Quand nous entrons dans la présence de Dieu, nous devons regarder à lui pour que son Esprit agisse dans nos cœurs, nous réchauffe et nous élève dans la prière. Alors nous pouvons prier librement, d'une manière directe, fervente et puissante. La prière n'est pas une roue de secours, elle est relation sincère et grandissante ! C'est seulement par l'intermédiaire de notre Seigneur Jésus-Christ que nous avons accès à notre Père Céleste par l'impulsion du Saint-Esprit.

Philippiens 4.6 : "Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance.Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l'on peut comprendre, gardera votre coeur et vos pensées en Jésus-Christ." Amen !