La Loi

06/12/2017

L'Alliance de la loi.

Romains 7.7 : "Que dirons-nous donc? La loi est-elle péché? Loin de là! Mais je n'ai connu le péché que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise, si la loi n'eût dit: Tu ne convoiteras point."

Définition : la loi, en hébreux "Torah" désigne l'ensemble des cinq premiers livres de la Bible hébraïque. Dieu enseigne la loi à son peuple comme une expression écrite de sa volonté avec notamment les préceptes des dix commandements.

Romains 2.11 : "Car devant Dieu il n'y a point d'acception de personnes. Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi. Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés...."

Dans la Bible, on peu distinguer des histoires immorales parce qu’elle décrit l'humanité telle qu'elle est. La Parole de Dieu est bien plus qu'un livre d'histoires car elle donne le sens de l'existence humaine et nous aide à discerner le bien du mal. La Loi, c'est la volonté de Dieu qui nous révèle la valeur de la vie humaine, elle donne une direction pour la vie sociale, personnelle et spirituelle. L'Ancienne Alliance indique également le lien entre Dieu et sa créature, l'homme peut y découvrir ce que son Créateur fait encore pour lui aujourd'hui, ainsi Dieu définit un cadre à la relation qu'il désire avec l'homme. L'Ancien Testament est la prescription établie par Dieu applicable à tous et définissant les droits et les devoirs de chacun, c'est ce qu'on appelle "la loi morale". Cette ancienne Alliance est un usage pédagogique, elle nous montre que nous sommes pécheurs et incapables de nous sauver nous-mêmes. La loi n'ai pas donnée comme moyen de salut, elle nous traite en êtres responsables, elle est un code de conduite, elle prépare et dispose le peuple élu à voir son besoin d'un Sauveur : Le Christ Jésus.

Proverbes 13.13 : "Celui qui méprise la parole se perd, Mais celui qui craint le précepte est récompensé."

L'Ancienne Alliance.

Avant de devenir une nation, Israël, avait des ancêtres : Abraham ; Isaac ; Jacob et Joseph. Le premier des "patriarches" était Abraham, Dieu promis de lui donner le pays de Canaan : "la terre promise". Ses bénédictions seraient pour toutes les nations de la terre et sa descendance : cette postérité c'est Christ (Galates 3:16). Jacob (appelé également Israël), le petit fils d'Abraham vécut dans cette région avec ses enfants, mais ce pays est frappée d'une longue famine. Jacob s'installe alors avec sa famille en Egypte. Joseph, son fils, y régna comme gouverneur, cette famille devint un peuple nombreux mais cela déplut à Pharaon. Le peuple Israélite est forcé à l'esclave pendant quatre siècles sous le joug des Égyptiens, chose que Dieu avait jadis annoncé à Abraham. Dieu, entendit leurs gémissements et se souvint de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob et eut compassion de son peuple. Il envoya son serviteur Moïse pour délivrer le peuple hébreu de la main de Pharaon. À la suite des dix plaies d'Égypte, l'Exode décrit l'incroyable fuite miraculeuse du peuple d’Israël. 

1 Rois 2.3 : "Observe les commandements de l'Éternel, ton Dieu, en marchant dans ses voies, et en gardant ses lois, ses ordonnances, ses jugements et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras...."

La loi morale de Dieu nous donne des indications objectives :

- Une harmonie de l'organisation sociale, la manière dont la société est organisée ainsi qu'une direction de vie basée sur l'amour de Dieu et notre prochain.

-  Des valeurs éthiques que manifeste la conduite et l'usage moral de l'homme. 

- Un enseignement pédagogique qui permet d'apprendre que nous sommes pécheurs et incapables de nous sauver par nous-mêmes.

La Nouvelle Alliance.

Le Nouveau Testament est l'accomplissement de la promesse faite à Abraham par Dieu, dont Jésus-Christ est Le seul médiateur d'une alliance plus excellente que celle faite au travers de Moïse (Hébreux 8:6, Hébreux 7:22). C'est l'alliance qui permet de faire entrer toutes les nations du monde dans le plan de Dieu, contrairement à l'Ancienne Alliance qui était destinée au peuple juif. En effet, les non-juifs, étaient auparavant étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Mais ils ont été rapprochés par le sang de Christ (Éphésiens 2:13).

2 Corinthiens 3.14 : "Mais ils sont devenus durs d'entendement. Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît."

La Nouvelle Alliance, ne rejette donc pas l'Ancienne mais permet de l'accomplir en une seule personne qui s'appelle Jésus Le Messie. De toute éternité, Dieu a établi la nouvelle Alliance pour que la mort ne soit plus définitive à travers Jésus-Christ. Dans toute sa conduite, l'homme est libre, c'est pourquoi, Dieu nous a donné ses commandements pour nous protéger du mal. Si Dieu nous interdit certaine choses, c'est en raison de son amour profond et sincère pour nous et non pour nous empêcher d'avoir du plaisir dans la vie.

1 Corinthiens 4.3 : "Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous, ou par un tribunal humain. Je ne me juge pas non plus moi-même, car je ne me sens coupable de rien; mais ce n'est pas pour cela que je suis justifié. Celui qui me juge, c'est le Seigneur."

Ici, la réponse de Paul est que les hommes ne sont pas responsables de leur état de péché. Ils naissent ainsi, sans qu'on leur demande même s'ils veulent exister. Adam n'avait pas été créé avec une nature pécheresse dit Paul. Cela signifie qu'il y a deux manières de vivre complètement différentes : la voie du Christ ou sa voie personnelle. Christ, est le seul qui va nous permettre d'atteindre le sommet et d'accomplir notre destinée.

Galates 5.13 : "Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres."

L'oeuvre de la croix est offerte pour l'expiation des péchés et la propitiation des hommes devant de Dieu. C'est une grâce qui nous est donnée, c'est l'accomplissement des prophéties de l'Ancien Testament. Nous marchons donc dans la volonté de Dieu qui a établit cette Nouvelle Alliance parfaite par l'oeuvre du Seigneur Jésus-Christ. Ceci est l'accomplissement de la promesse de Dieu faite à Abraham et à ses prophètes : celle de bénir toutes les nations de la terre par la venue d'un Messie Sauveur du monde. Pour rappel, cette bénédiction consistait à détourner le peuple de Dieu de ses iniquités, et à leur permettre de servir Dieu sans crainte, et de marcher devant lui dans la sainteté et dans la justice (Actes 3:25, Luc 1:67).

Hébreux 9.16 : "Car là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée. Un testament, en effet, n'est valable qu'en cas de mort, puisqu'il n'a aucune force tant que le testateur vit. Voilà pourquoi c'est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée...."

Si nous ne sommes plus sous la loi et que Christ pardonne nos péchés, pourquoi alors ne pas continuer à pécher ? 
Une telle attitude est inconcevable, nés de nouveau, le péché procure un mal-être qui ne peut subsister en nous, il nous dégoûte. Christ est mort pour nous offrir la liberté. Nous sommes infiniment reconnaissant, son pardon est destiné à nous faire haïr nos péchés. Celui qui refuse Christ, devra assumer les conséquences de son choix. Le légaliste également ne pourra que constater que seul ceux qui sont restés sur le chemin du Christ ont atteint le sommet.

2 Corinthiens 3.3 : "Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l'encre, mais avec l'Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs." 

Jésus-Christ est l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Le Seigneur offre la liberté à tous les hommes qui se tournent honnêtement vers lui, afin que tous soient justifiés sans crainte et dans la sainteté. C'est pourquoi il est écrit : qu'en Christ, nous avons été bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes (Éphésiens 1:3). Et si nous sommes à Christ, nous sommes donc la postérité d'Abraham, et nous sommes donc héritiers de cette promesse (Galates 3:29). Ce sont ceux qui ont la foi en Christ qui sont fils d'Abraham (Galates 3:7). Ainsi, même pour les païens, la bénédiction d'Abraham eut son accomplissement en Jésus-Christ (Galates 3:14).

Romains 3.31 : "L'apôtre Paul dira : "Anéantissons-nous donc la loi par la foi ? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi."

Nous ne pouvons donc pas "supprimer" les écrits de Dieu, car la Bible dit que « tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre » (Matthieu 5:18). Jésus lui-même dit : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir » (Matthieu 5:17). Jésus-Christ n'annule donc pas la loi et les prophètes, mais il les accomplit. Si le Christ Sauveur a aboli les aspects rituels et sacrificiels de la loi de l'Ancien Testament, son oeuvre n'a pas aboli son aspect moral.

Les Écritures sont fondamentales sur ses deux principes :

- Dans l'Ancien Testament : le péché tire sa force de la loi, nous avons tous cassé la loi, nous sommes tous coupables. Personne ne sera donc justifié par les œuvres de la loi.

- Dans la Nouvelle Alliance : nous pouvons être totalement libérés de la puissance du péché. Jésus n'est pas seulement mort pour nous garantir la vie éternelle, le Seigneur nous libère de la puissance du péché et de la mort. C'est la puissance divine pour accomplir quelque chose d'impossible par nos seules forces humaines. Tous cela n'est possible que par la grâce de Dieu.

Jean 6.29 : "Jésus leur répondit : L'oeuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé."

Conclusion : Dieu veut changer profondément le cœur de l'homme pour qu'il revienne à lui. Approchez-vous du Seigneur, repentez-vous de tous les choix par lequel vous avez laissé au péché du pouvoir sur vous et remerciez-Le de vous libérer de la puissance de la mort. Jésus-Christ est la Parole de Dieu manifestée qui appelle quiconque à le suivre. C'est l'illustration de la voie parfaite au-dessus du temps, pour toutes les âmes sincères qui reçoivent La Parole de vérité et l'applique dans leurs vies. Il y a ainsi une différence entre « reconnaître la loi et les prophètes comme étant la parole de Dieu », et « suivre la loi comme moyen de parvenir au salut ». Nous les disciples, nous reconnaissons la loi et les prophètes comme étant la parole de Dieu ; nous la méditons pour la comprendre, mais nous ne suivons pas la loi comme moyen de parvenir au salut. C'est uniquement par la foi en Christ que nous sommes sauvés et non par les œuvres de la loi, en sorte que ce soit par grâce et non par mérite. La loi a été donnée par Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ (Jean 1:17). C'est ainsi que Dieu frappe toujours à la porte de notre cœur, désirant plus que tout que nous soyons les acteurs d'une relation personnelle avec lui. 

Philippiens 1.6 : "Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ." Amen!