La Convoitise

05/01/2018

Qu'est-ce que la convoitise?

Jean 2.16 : "car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde."

Définition : désir extrême et sans scrupule de posséder une chose. Éveiller, attiser la convoitise. Synonymes :avidité, envie.

Matthieu 19.21: "Jésus lui dit: Si tu veux être parfait, va vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi."

La convoitise vient du monde, elle est aux antipodes d'une vie sainte. Lors de notre nouvelle naissance, nous comprenons l'importance d'écarter les futilités de ce monde. La foi et l’argent procurent chacune l’assurance, mais se sont deux croyances concurrentes qui s’excluent mutuellement. Les apôtres étaient pauvres, Pierre déclare au boiteux qu’il va guérir : « Je ne possède ni argent ni or, mais ce que j’ai, je te le donne au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche ». 

Aujourd’hui, on annonce parfois « un évangile de la prospérité » qui présente la réussite et la richesse comme des conséquences directes de la fidélité aux commandements bibliques. Ce n’est pas ce qu’enseigne l’Écriture, c’est pervertir l’évangile du Seigneur Jésus Christ. 

Luc 9.58 : Jésus lui répondit : "Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l'homme n'a pas un lieu où il puisse reposer sa tête."

Jésus nous enseigne à vivre avec simplicité et non dans l'excès. Le Seigneur nous dit de ne pas amasser l'argent mais de donner. Nous devons être conduits par Dieu, à la fois dans la façon de l'obtenir et dans l'usage que nous en faisons. La Parole dit : « Celui qui aime l'argent n'est point rassasié par l'argent » alors que faire entant qu'enfants de Dieu? L'inquiétude, c'est la peur de manquer, elle est intimement liée avec l'accumulation. Jésus y voit une démonstration de manque de confiance, un manque de foi en Dieu.

Matthieu 13.44 : "Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ."

Le Seigneur était pauvre et n’a jamais rien possédé pour lui-même. Alors est-ce un mal pour un chrétien d’être riche ? La Bible ne condamne jamais directement l’argent ou la richesse. Par contre elle juge sévèrement l’amour de l’argent et le désir de posséder toujours plus. À plusieurs reprises, elle avertit ceux qui sont riches d’être attentifs à l’utilisation de l’argent qui leur est confié et par-dessus tout à la place que cette richesse prend dans leur vie et dans leur cœur. 

Luc 12.20 : "Mais Dieu lui dit: Insensé! Cette nuit même ton âme te sera redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il? Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n'est pas riche pour Dieu."

On entend souvent que l'argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître. Un chrétien ne doit jamais se laisser gouverner par le désir de posséder, d'épargner toujours plus, d’accroître ses revenus, de compter ses richesses : cela revient à servir "Mammon" le Dieu de l'argent. Le grand danger est donc lorsque l'on possède beaucoup, est de se détourner de cette vie de foi. Au lieu de compter sur Dieu, nous risquons de mettre notre confiance dans nos richesses.

Matthieu 6.24 : "Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon."

L'envie vient du monde, elle éloigne de la justice. Allez à l'essentiel dans vos achats, évitez les superflus. Faites des bonnes œuvres avec sincérité, en adéquation avec vos moyens ainsi vous seraient agréables au Seigneur. Donnez aux chrétiens persécutés ; aux orphelins ; aux populations en guerre; aux malades.... Faites des dons selon vos moyens pour des causes justes. 

1 Timothée 6.17 : "Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions."

Comme nous enseigne Jésus : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu." Ce sont deux sortes de richesses :

-        l’argent qui est matérielle, visible est passager. Ce sont des "richesses injustes" parce qu'elles ne sont pas réparties équitablement entre les hommes, et que le riche ne le mérite pas plus q'un autre. Les richesses passent, elles peuvent nous être ôtées à tout moment sur la terre, de toute façon elles ne nous suivront pas lorsque nous la quitterons.

-        les richesses spirituelles sont permanentes et se trouvent dans les lieux célestes comme le pardon de Dieu, la certitude du salut, la vie éternelle, l’adoption de Dieu notre Père, le don du Saint Esprit, les places préparés pour nous dans le ciel etc…

Conclusion : Jésus nous enseigne d’être « riche quant à Dieu », riche de trésors dans le ciel qu’il place bien au-dessus des richesses de ce monde. Ce sont celles-ci que nous devrons rechercher en priorité, la prospérité de ce monde éloigne notre cœur de Dieu. Pour le Chrétien, les bénédictions sont avant tout spirituelles « sachant que nous avons des biens meilleurs et permanents » (Hébreux 10.34). Cette distinction que fait la Bible entre richesses terrestres et richesses spirituelles est une exhortation à chacun, pour porter un message d’espérance que Dieu offre avec foi et confiance en lui, car la Parole nous dit : « Ces richesses sont gratuites et inconditionnelles : nous avons été bénis en Christ. » (Jean 4.10). Pour nous y conduire, nous pouvons demander au Seigneur : "Seigneur, je t'offre mon corps, mon cœur, mon argent, mon temps, mes compétences, mes dons, mon énergie, mes talents. Faits de moi une bénédiction partout où j'irai aujourd'hui."

Matthieu 19.24 : "Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu." Amen!