Dieu notre Père

24/04/2018

Qui est Dieu?

1-) Un Dieu unique.

1 Corinthiens 8.6 : "néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes."

Dieu est Esprit; éternel; infini; omnipotent (tout puissant); omniprésent (qui est partout) et omniscient (qui sait tout). Il n'y a rien de caché pour lui, Il connait toutes choses dans les mondes visibles et invisibles. Dieu a créé et domine sur toute la Création et est forcément supérieur à sa créature : l'homme. Il se suffit à lui-même, Il est absolu, il "Est". Personne ne l'a déjà vu si ce n'est son Fils le Seigneur Jésus-Christ. Il est toujours prêt à nous accueillir parce qu'il nous aime. Dieu est riche en miséricorde et se réjouit de nous recevoir pour quiconque croit et se repent au Seigneur Jésus Christ. Dieu est celui qui donne; exauce; possède; il a tout pouvoir. Notre intelligence ne perçoit qu'une infime partie de sa grandeur. Nous ne pouvons comprendre l'intégralité de sa divinité.

2-) L'empreinte du créateur.

Proverbes 18.15 : "Un cœur intelligent acquiert la science, Et l'oreille des sages cherche la science."

Nous concevons: l'horloge de l'univers; la création; la vie et l'intelligence. Mais d'où viennent-elles? L'inanimé peut-il créer l'intelligence? Les conclusions les plus élevées des scientifiques, sur les fondamentaux qui régissent l'univers et la compréhension en profondeur des différents cycles de vie, ne donnent aucune réponse sur l'origine de la source créatrice d'une telle harmonie. Pouvons-nous prétendre que tous les divers organismes proviennent d'une cellule, qui s'est développée, et peu à peu, a produit les micro-organismes, la Biodiversité, les végétaux, les animaux et l'humain?

Romains 1.20 : "Ce qu'il y a d'invisible en lui, c'est à la fois sa puissance éternelle et sa Divinité, se discerne au moyen de l'intelligence."

La théorie de l'évolution n'est qu'une hypothèse. Par contre, ce qui est un fait visibles de tous sont les lois de l'hérédité (les lois de transmissions de caractères entre les parents et les descendants). Les individus sont dans une version continue de l'évolution (une variation d'origines génétiques : couleur de peau ; des cheveux etc...). La biologie moléculaire reste dans une divergence naturelle ou l'ADN contrôle ces caractères et suit une sélection constante. La Vie a besoin de multiples paramètres naturels précis, pour pouvoir subsister et procréer. Toute Cause a son Effet; tout Effet à sa Cause; tout arrive conformément à la Loi ; la Chance n'est qu'un nom donné à la Loi méconnue ; il y a de nombreux plans de causalité mais rien n'échappe à la Loi. Toute création possède un créateur.

3-) Ses Noms.

Exode 3.14 : "Dieu dit à Moïse : « Je suis celui qui suis. » Et il ajouta : C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël : Celui qui s'appelle "je suis" m'a envoyé vers vous."

Dieu se fait d'abord connaître comme :

- "YHWH" : le premier nom divin ne se prononce pas, il est symbolisé par quatre consonnes : Y (yod) H (hé) W (vav) H (hé), c'est le Nom ineffable de la même famille que le verbe "être" en hébreu. Dieu se révèle comme celui qui est, c'est par ce nom que Dieu s'est révélé à Moïse : « Je suis celui qui suis ». Yahvé est le nom de Dieu "pour toujours" (Exode 3.15). YHWH ou YHVH , selon les transcriptions hébraïque qu'on appelle tétragramme ne se prononçait plus par le peuple Juif déjà vers le 4ème siècle Av Jésus-Christ. Par peur de prononcer sont Nom à la légère. Au lieu de dire Yahvé, on disait Adonaï, qui signifie "Seigneur".

- "EL" : en hébreux veut dire "Dieu", le mot vient d'une racine signifiant "puissance" il indique une direction, ce mot signifie "vers", ayant un sens, une orientation, une direction. C'est un adjectif qualificatif ou une qualité qui décrit Dieu. Exemples : 

El-Olam : "le Dieu d'éternité" ; El-Elyon : "le Dieu Très haut" ; El-Shadaï : "shad" en hébreu signifie "sein" ce qui évoque la matrice, la maternité qui est en Dieu : sa compassion fondatrice. "El" se retrouve également dans de nombreux prénoms, indiquant une signification qui qualifie le sujet qui le porte. Emmanuel : "Dieu avec nous"; Raphael : "Dieu guérissant" ; Michael : "Dieu discernant" ; Gabriel : "Dieu qui envoit"...

 - "ELOHIM" : ce nom apparaît à la première ligne de la Genèse: "Bereshit bara Elohim" nous parle de Dieu qui a créé et qui soutient le monde. Notons que si l'on respect le pluriel de "El" qui est "Elo" on devra traduire "Elo-him" par : "Au commencement les Dieux créèrent". Ce n'est pas une pluralité de Dieux. Il s'agit plutôt d'un pluriel de plénitude ou de puissance.

- "YAH" : est l'introduction d'une voyelle entre deux lettres du tétagramme. On retrouve "Yah" dans la louange connu de tous : Allelouyah "Loué soit l'être qui est-ce qu'il est", "Loué soit Dieu".

- "ADONAÏ" : le nom le plus employé dans la Bible. Il est employé pour la première fois par Abraham en Genèse 15.2 et évoque l'autorité  de Dieu sur les êtres humains, sa souveraineté. On le traduit en grec par "kurios" et en français par "Seigneur", pour désigner le Seigneur au-dessus de tout, digne de toute louange et de toute soumission : "Mon Seigneur et mon Dieu". Adonaï « Seigneur » est appliqué à Dieu le Père mais le plus souvent au Seigneur Jésus et une fois à l'Esprit. Le Seigneur est le Dieu qui a autorité sur toute chose, sur tous les hommes. 

- "JÉHOVAH SABAOTH" : L'Éternel des armées pour rappeler à son peuple ses délivrances, sa fidélité et son alliance. Nom divin qui apparaît 282 fois dans l'Ancien Testament, surtout dans les écrits prophétiques. À son origine (dès 1 Samuel 1.3), le nom Jéhovah Sabaoth a un sens guerrier et national, il sert à exalter YHVH comme le puissant et victorieux défenseur de son peuple, comme son Dieu de justice.

Dans le Nouveau Testament :

Hébreux 1.2 : "Dieu nous a parlé dans le Fils."

Ce qui caractérise Le nouveau Testament, c'est le fait que Dieu se révèle comme Père avec le Fils Jésus Christ :

- ABBA : « Dieu Le Père » se révèle comme le Père par le Fils Jésus-Christ "Yeshoua". Jésus lui-même se déclare « Fils de l'homme ». Le Père révèle qu'il (Jésus) est « Fils de Dieu » . Dieu dit : "Tu es mon Fils (Jésus) ; aujourd'hui je t'ai engendré". Dieu a été manifesté en chair en son fils unique Jésus Christ qui est véritablement homme et véritablement Dieu.

- YESHOUA : ce nom signifie "Dieu sauve", "Dieu libère". Le nom que porte Yeshoua de Nazareth (Jésus-Christ) est bien un nom divin. Son oeuvre est de guérir les humains de toutes formes d'aliénations qui les détruisent. De libérer la conscience d'être comme lui, avec lui : "Je suis". La guérison et la libération que nous donne Yeshoua passe par la réconciliation avec Le Nom "Abba", "Père" qui est le Nom de celui qui donne un nom, celui qui nous appelle à être enfants de Dieu, nous pouvons dire : "Notre Père que ton Nom soit sanctifié".

4-) Le Père du Fils unique.

Jean 14.13 : "et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils."

Reconnaître que Dieu est le Père, c'est admettre qu'il tient l'ordre Universel, c'est réaliser aussi que tout nous viens de lui. Rien n'échappe à son contrôle, sa suprématie est totale et éternelle. "Pas un seul passereau, ne tombe à terre sans la volonté de votre Père" dit Jésus. Tout provient de lui et reste dépendant de sa volonté. Il est l'auteur de la vie et de son maintien aussi. Ainsi seul Dieu détient la pleine autorité et reste le Père dans son sens absolu. Il est Le Père Créateur qui domine sur tout. Il s'est fait chair en Jésus, pour le pardon des péchés et sauver quiconque se confie en lui.

1 Jean 5.13 : "Vous qui croyez au nom du Fils de Dieu."

Le Seigneur Jésus est le Fils unique de Dieu, l'unité au Père est entière dès le commencement. Il n'est pas devenu Fils de Dieu, il est Fils de Dieu en son sein de toute éternité, avant la conception du monde : l'Alpha et l'Oméga. Jésus, Roi des Rois et Seigneur des Seigneurs siège à la droite du Père au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans les siècles à venir. Jésus-Christ, dans son enseignement à travers les Évangiles, définit la paternité de Dieu comme le lien essentiel avec l'Amour. Enfin, Jésus est le seul médiateur au près du Père.

5-) Pourquoi Dieu se fait connaître à l'homme?

Jean 1.18 : "Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître."

Dans sa miséricorde et sa grâce infinie, Dieu s'est fait chair en Jésus pour nous arracher des liens de la mort à travers l'œuvre de la croix. Il n'y a que Jésus qui dit : "Je suis la vérité, le chemin et la vie ; nul ne vient au Père que par moi". Par la foi donnée de Dieu, nous recevons La Parole du Christ comme point ultime de notre réflexion. En sa présence, nos craintes et nos larmes s'effacent pour faire place à la joie, celle d'être aimé de Dieu et de s'adresser à lui avec gratitude et humilité, nous pouvons prier: "Père, au Nom de Jésus."

Jean 3.16 : "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle."

Le Seigneur Jésus donne un sens à la vie et donne La Parole de Dieu, qui est la volonté morale qui se trouve dans les Saintes Écritures. La prédication de la croix, est une Parole de mort à nous-mêmes, mais d'une nouvelle vie en Christ. Elle est l'œuvre parfaite, qui est le processus Divin qui offre la vie éternelle auprès de Dieu, à quiconque croit et se repent au Seigneur Jésus Christ. Il est toujours prêt à nous accueillir parce qu'il nous aime. Il pardonne abondamment et se réjouit de nous recevoir.

6-) Dieu est Saint.

1 Pierre 1.5 : "Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint. Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l'œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage,..."

Cela signifie que Dieu est pur et parfait, c'est-à-dire qu'il est sans péché. Il n'y a pas en lui un seul péché, il ne pèche jamais, et il fait toujours ce qui est bon et juste. Jésus prie Le Père en disant : « Père Saint, garde les en ton nom que tu m'as donné, afin qu'ils soient un comme nous ». Jésus nous révèle que nous soyons gardés en son Nom, le Nom du Père, là où la vie éternelle nous est communiquée en plénitude. Là, nous sommes un, dans la communion avec le Père et le Fils et dans l'amour mutuel entre chrétiens. Dieu donne une nouvelle vie Sainte, remplie de paix, d'amour et de liberté.

Ésaïe 6.3 : "Ils criaient l'un à l'autre, et disaient: Saint, saint, saint est l’Éternel des armées! toute la terre est pleine de sa gloire!"

La Sainteté de Dieu évoque sa pureté morale, car elle exclut absolument tout mal. Comme nous avons encore en nous la source du Péché (la chair), nous sommes exhortés à poursuivre «la sainteté sans laquelle personne ne verra le Seigneur». Notre Sainteté découle de notre relation avec Dieu. Pour cela nous devons suivre la sanctification, de manière à ce que notre vie corresponde à notre Seigneur Jésus. Seul Dieu impulse ce processus par sa grâce et son Saint Esprit, nous ne pouvons l'obtenir par les œuvres.

7-) Dieu est amour.

1 Jean 3.1 : "Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu."

Cela veut dire qu'il aime chacun de nous et désire ce qu'il y a de mieux pour nous. Dans sa Parole Dieu dit : « Je t'aime depuis toujours ». Nous savons également que Dieu nous aime, parce qu'il a donné son Fils afin qu'il meurt pour nous alors que nous étions pécheurs. Jésus nous le confirme également : « Tu les as aimés comme tu m'as aimé ». Son amour chasse la crainte et sèche nos larmes. Étant donné que Dieu nous aime tant, il désire que nous aussi, nous l'aimions comme ses enfants. Dieu est heureux quand nous l'aimons.

Jean 5.19 : "Jésus reprit donc la parole, et leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu'il fait; et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l'étonnement."

En Jésus, nous apprenons à connaître l'amour du Père. Comme un petit enfant, par la foi nous nous abandonnons entre les bras du Père. Son Amour est la dimension la plus élevé de la révélation biblique. Dieu est conducteur de cette réalité à travers nous, pour les autres. Tous les élu(e)s peuvent se connecter à Dieu et être en communion avec lui. Nous développons une sensibilité d'amour surnaturel dans la louange et cette relation personnelle avec le Seigneur. En lui seul, nous apprenons à connaître l'amour du Père. Jésus est le Fils unique dans le sein du Père, le Fils de son Amour pour nous.

8-) Dieu est Esprit.

Jean 4.24 : "Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité."

Dieu est unique et totalement Esprit. Quand Dieu nous à formés, il nous a donné un corps, mais il nous a également donné un esprit. Notre Esprit vit dans notre corps. À la nouvelle naissance, Dieu donne son Saint Esprit à ses enfants, ainsi il nous renouvelle chaque jour. Le Saint Esprit nous forme à son image. L'homme spirituel est celui que Dieu élèvera. Les pas de l'homme bon est celui qui est dirigé par le Seigneur. Les projets de Dieu pour nous, se réalisent à chaque fois. Nous sommes son chef d'œuvre.

9-) Dieu est Juste.

Matthieu 7.1 : "Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez."

Dieu est tout puissant et sauveur, il peut donc exercer sa volonté quand bon lui semble. Rien n'est trop difficile pour Dieu, il sonde les cœurs et les reins. Sa Justice inclut sa fidélité et sa miséricorde. David l'avait compris, il priait en disant : « Délivre-moi dans ta Justice ». Paul écrit aussi que Dieu « est Juste et justifie celui qui est de la foi en Jésus ». La justice de Dieu fait écho à sa Sainteté. C'est une pensée rassurante de savoir que Dieu est un Père juste.

1 Pierre 2.22 : "Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude; lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement...."

Au jour du jugement, Dieu jugera le monde par le Seigneur Jésus : « Le Père ne juge personne, mais il a donné tout le jugement au Fils, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père « Qui l'a envoyé... ». Il lui a donné autorité d'exercer le jugement, parce qu'il est le fils de l'homme. Oui, nous dépendons d'une cause toute puissante, non pas aveugle, mais intelligente et sage.

10-) Dieu est Glorieux.

Exode 33.20 : "L’Éternel dit: "Tu ne pourras pas voir ma face, car l'homme ne peut me voir et vivre."

La Gloire de Dieu est si éclatante que nous ne pourrions en supporter la vue. Elle est infiniment plus grande et plus éclatante que le soleil. Un jour, Moïse à sollicité une faveur particulière auprès de Dieu. Il a dit : « Permet-moi de contempler ta gloire ». Dieu a répondu à Moïse : « Tu ne pourras pas me contempler de face, car aucun être humain ne peut me contempler de face et rester en vie. Quand je passerai en manifestant ma gloire, je te cacherai dans un creux du rocher en te couvrant de ma main, jusqu'à ce que je sois passé ». Sur la montagne, Moïse n'a pas vu Dieu de face, mais le petit aperçu qu'il a eu de la gloire de Dieu a rendu son visage aussi brillant que le soleil.

Romains 6.4 : "Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie."

La dignité du Fils de Dieu a été pleinement manifestée par sa résurrection. Celle-ci est la preuve qu'il est le Fils, elle fait briller sa gloire divine. Et comme la résurrection de Jésus manifeste sa gloire de Fils, elle révèle par le fait même la gloire du Père. De plus, Dieu se glorifie comme Père en faisant asseoir sur son trône Jésus qui, sur la terre a été rejeté et crucifié. Jésus est « Seigneur à la gloire de Dieu le Père ».

11-) Dieu est miséricordieux.

Luc 6.36 : "Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux."

Par le comportement du Seigneur, nous constatons si souvent qu'il a été « ému de compassion ». Jésus nous parle de Dieu comme un Dieu miséricordieux, d'un Père ému de compassion. Sa miséricorde s'étend à tous. Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et envoie sa pluie sur les justes et les injustes. La miséricorde est le fait d'avoir un cœur sensible à la souffrance et la misère de l'autre. C'est le contraire de l'indifférence ou de la dureté.

Romains 5.10 : "Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie."

12-) Que sa volonté soit faite.

Nous qui sommes enfants de Dieu, par pure grâce, nous sommes invités à être des artisans de paix, à être aussi miséricordieux et à pardonner. C'est ainsi que nous pourrons répondre à cette injonction de notre Seigneur : « Vous, soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait ». Et dans Luc, nous lisons : « Soyez donc miséricordieux comme aussi votre Père est miséricordieux ». La perfection de Dieu est comme identifiée à sa miséricorde.

Jean 20.17 : "Jésus lui dit: Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu."

Le Seigneur Jésus parle de : « votre Père céleste » ou de            « notre Père qui est dans les cieux ». C'est un Père distant ; il prend soin des siens qui lui doivent obéissances, qui désirent le prier. Les premiers versets dans Jean nous révèlent : « La Parole » devenue chair, habitant au milieu de nous, dont l'apôtre peut dire : « Nous avons contemplé sa gloire comme un fils unique de la part du Père ». Ces deux premiers paragraphes se clôturent par cette déclaration insondable :    « Le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, l'a fait connaître ».

Malachie 2.10 : "N'avons-nous pas tous un seul père? N'est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés?"

À travers tout l'évangile de Jean, Jésus dira « mon Père » ou      « Le Père ». Philippe demandera : « Seigneur, montre-nous le Père ». Jésus lui répond : « Je suis depuis si longtemps avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe! Celui qui m'a vu, a vu le Père....Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi » ; « Moi est le Père nous sommes un ». Paul confirma : « Voyez de quel amour le Père nous a fait don, que nous soyons appelés enfants de Dieu! ». Avant de les quitter, il avait souligné : « Le Père lui-même vous aime ». Si nous étudions divers passages de cet évangile nous retrouvons sept fois « Le Père aime le Fils » amour éternel, bien au-dessus de nous.

Mais Jésus peut dire à son Père :                                              

« Tu les a aimés comme tu m'a aimé ».                                L'amour du Père descend sur nous comme aussi l'amour du Fils : 

« Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés ». Et :   « Aimez-vous les uns les autres comme je vous aimés ».

Ésaïe 64.8 : "Cependant, ô Éternel, tu es notre père; Nous sommes l'argile, et c'est toi qui nous as formés, Nous sommes tous l'ouvrage de tes mains."

Conclusion : 
L'Éternel est fidèle et bon, Il ne se contredit jamais. Sa miséricorde, sa sainteté et sa justice sont indissociables. 

Il transcende les lois qu'il a lui-même crées, sa sagesse est la connaissance absolue, Il est distinct de notre dimension, de l'espace et du temps. Notre Dieu tout puissant est au-dessus de tout, Il est partout et en tout. 

"Sa connaissance est trop extraordinaire pour nous, elle est trop élevée pour que nous puissions l'atteindre." (Psaume 139.6).
Il n'est absolument pas limité, Il lui suffit de parler pour qu'une chose existe. Son essence, c'est sa puissance phénoménale. Il est Le Créateur, il a la vie et il est la vie.

"C'est Lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses." (Actes 17.25). 
Rien ne peut limiter sa volonté, car nous pouvons toujours attendre de lui qu'il intervienne au-delà de notre imagination. Il est le prince de la paix, il est lumière, il n'y a point de ténèbres en lui.
"Rien n'est impossible à Dieu." (Luc 1.37).

Apocalypse 1.8 : "Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant."

Dans sa relation avec l'homme, Dieu est une "personne", un "Père", Il est la réalité ultime et suprême. Le Nom YHWH révélé à Moïse signifiait "l'Être qui est là avec nous". Cette paternité, révélée par son Fils Jésus, va nous indiquer sa volonté : "Ce n'est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu'il se perde un seul de ces petits." (Matthieu 18.14). Pour tous les disciples du Seigneur Jésus, c'est la réalité la plus haute, la réalité fondatrice de tout ce qui existe, c'est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l'être.
"Nous sommes un peuple choisi." (1 Pierre 2.9). 
Dieu le Père est présent avec nous, son désir, c'est de parler à chacun de notre cœur dans l'intimité. La seule chose que l'Amour ne peut pas faire, c'est vous forcer à l'aimer, c'est un acte libre. 
"Voici comment Dieu prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore pêcheurs, Christ est mort pour nous." (Romains 5.8).
La révélation de son Fils Jésus, c'est de nous faire entrer dans cette nouvelle liberté, dans cette relation d'enfants bien-aimés, d'amour et de lumière.

Galates 4.6 : "Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils, lequel crie : Abba ! Père !" Amen !